Frédéric Marcadié
Sophrologue à Lanton, Bassin d'Arcachon
Spécialiste de la souffrance au travail
Frédéric Marcadié
Sophrologue à Lanton, Bassin d'Arcachon
Spécialiste de la souffrance au travail

Souffrance au travail à Lanton, Bassin d'Arcachon

Souffrance au travail, comment est-elle vécue ?

Salariés en détresses psychologique professionnelle : une réalité qui s’amplifie !

Sophrologue à Lanton, Bassin d’Arcachon, je vous propose un tour d’horizon de ce phénomène.

Un constat inquiétant !

Les chiffres du quatrième baromètre de l’état de santé des français au travail pour l’année 2020, étude réalisée par Opinion ay pour le cabinet Empreinte Humaine, sont sortis et ils sont, pour le moins, alarmants.

( Baromètre T4 Empreinte Humaine (1/4) – Infographie sur l’état psychologique, risques psychosociaux & épuisement des salariés français - Empreinte Humaine).

Un salarié sur deux est en détresse psychologie professionnelle.

35 % d’entre – eux sont en état d’épuisement profond et 5 % en burn-out sévère.

Cet état de souffrance au travail s’accentue fortement et progresse de 7 % depuis le mois de mai dernier, date du précédent baromètre.

Les causes de cette détresse psychologique au travail sont multiples et clairement identifiées.

L’incertitude de l’avenir professionnel, le manque de sens dans le travail, l’isolement ressenti dans la pratique du télétravail, la sensation de « flicage », aussi provoquée par le télétravail.

La sensation de surinvestissement professionnel perçu comme nécessaire pour conserver son emploi.

Autant de difficultés qui se sont amplifiées depuis la parution du dernier baromètre.

Les arrêts maladie se multiplient, et sont, eux-aussi en hausse significative depuis le printemps 2020.

Comment se manifeste la souffrance au travail ?

Cette souffrance au travail peut se manifester de plusieurs façons.

Certaines auxquelles on pense tout de suite, angoisses, anxiété, déprimes, voire dépressions pouvant, dans les cas le plus sévères, aller jusqu’au burn-out.

Mais cette détresse psychologique a, aussi, d’autres répercussions.

Epuisement physique et mental.

Douleurs et tensions physiques dans la nuque, les épaules, le dos.

Sensation d’oppression dans la poitrine ou encore de « nœud » dans l’estomac.

La détresse psychologique impacte, donc, beaucoup l’état physique.

Elle a des répercussions importantes sur le sommeil, engendrant des troubles de l’endormissement ou des réveils nocturnes.

Il est nécessaire de comprendre que les perturbations excessives du sommeil sont des éléments importants dans le basculement, souvent violent et totalement incontrôlable, des salariés dans le burn-out.

L’épuisement mental peut induire des problèmes de concentration, de mémorisation, de réflexion accentuant, encore, ce sentiment de détresse psychologique professionnelle.

Les répercussions peuvent être, là aussi, inattendues, perte de confiance dans ses capacités, baisse d’estime, déficit de fierté.

C’est toute l’image de ce qu’on est qui s’écroule.

Lorsque qu’un salarié est en détresse psychologique professionnelle, c’est toute sa vie qui est bouleversée.

La vie privée des salariés est, aussi, durement impactée.

Cette souffrance au travail influence, souvent, la vie familiale du salarié qui, étant en difficulté, n’arrive plus à se ressourcer auprès de ses proches, voire, même s’en éloigne ou les blessent par son attitude.

Et que dire de la vie familiale si cette personne va jusqu’au burn-out ?

Que faire face à la souffrance au travail ?

Une fois le bilan de la détresse psychologique professionnelle dressé durant cette période de l’automne 2020 si particulière, que faire ?

Dans un premier temps, il est important que les entreprises soient, plus que jamais, à l’écoute de leurs collaborateurs pour éviter que ceux-ci ne perdent pied au risque de sombrer dans quelques semaines ou mois dans des situations de burn-out.

En effet, on pourrait assister, assez rapidement, à une forte recrudescence de burn-out dans les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité.

Il est de la responsabilité de chacun de proposer une main tendue à un collègue de travail qui montrerait des signes de détresse psychologique professionnelle.

Ensuite, lorsque vous sentez les premiers signes de la souffrance au travail se manifester, un épuisement mental et physique grandissant, des difficultés de sommeil et des difficultés cognitives…

N’hésitez pas à en parler à vos collègues, à votre entourage ou encore à la médecine du travail.

Evitez à tout prix, l’isolement et le repli sur vous qui pourrait vous entrainer dans la spirale désastreuse de la détresse psychologique et vous précipiter vers le burn-out.

Tendre la main, vous sera salutaire.

La sophrologie et la souffrance au travail.

Il existe de nombreux professionnels qui peuvent accompagner les personnes en détresse psychologique professionnelle dans ces moments difficiles.

Sophrologue à Lanton, proche d’Arcachon, je reçois de plus en plus de salariés en difficulté.

Ils manifestent, tous, un sentiment d’épuisement et se déclarent en grande souffrance au travail.

Je les aide à sortir de l’épuisement mental et physique en proposant des accompagnements personnalisés de 8 à 10 séances.

Issu du monde de l’entreprise, je suis particulièrement sensible aux troubles liés à la souffrance au travail (Sophrologie à Lanton (33138) (marcadie-sophrologue.fr).

Grâce à des exercices de respiration, de relâchement et de visualisation positive, je peux les aider à franchir ce cap difficile de la souffrance au travail. (La séance avec votre Sophrologue à Lanton (33138) (marcadie-sophrologue.fr).

La sophrologie les aide à retrouver pleinement confiance, estime de soi et à restaurer l'envie et la motivation.

C’est un nouvel équilibre qui va s’instaurer dans leur vie.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion